Les barrages

Le barrage de retenue

 Le barrage de retenue est construit en aval du pont de Robinet. Il a pour but de relever le plan d'eau de 5 m et d'en faire dériver 1530 m3/seconde dans le canal.
Situé à 1500 mètres du pont, il comprend 5 passes de 31,50 mètres et une sixième de 45 mètres de largeur.

ZoomChaque passe a une vanne, cinq d'entre elles possèdent un volet déversant (pour l'évacuation des corps flottants), deux sont équipées d'un système de chauffage pour éviter le blocage en cas de gel. Enfin, la vitesse de levage des vannes est de 20 centimètres par minute.

Un débit de 60 m3/seconde minimum est maintenu en aval du barrage afin de garantir un niveau suffisant de la nappe phréatique et l'évacuation des eaux usées des villes riveraines.
Une échelle à poissons située sur la rive gauche, permet aux poissons de passer du bief aval au bief amont.





Les barrages de garde

C'est à un kilomètre en amont du barrage de retenue que s'amorce le canal avec trois entrées, chacune d'entre elles comportant un barrage de garde destiné à assurer la sécurité de la plaine environnante.
Lors de la construction, seules deux passes ont été réalisées, chacune étant munie d'un seuil s'opposant à l'entrée des débris solides.
Le barrage de la passe dite "usinière", étroite et profonde, est muni de trois vannes de 24 mètres par où s'écoulent les deux tiers de l'eau.

ZoomLa seconde passe dite "navigable", large et moins profonde, est protégée par un barrage muni de deux vannes de 45 mètres.


Depuis 1984, une troisième passe large de 60 mètres a été aménagée ; elle est destinée à modifier la pente, la vitesse et le tirant d'eau dans le canal. Depuis la construction des barrages, la navigation a évolué vers des bateaux de plus grandes dimensions et l'utilisation de convois poussés.

Zoom
Ces trois passes se rejoignent ensuite en aval des barrages.