Urbanisme/travaux/Environnement

Environnement

// PROCEDURE DE RECONNAISSANCE DE L'ÉTAT DE CATASTROPHE NATURELLE SECHERESSE //

ATTENTION : VOUS AVEZ QUE 10 JOURS A COMPTER DU 23 DECEMBRE 2020 pour les sinistres de 2019 !

Si vous avez été impacté par la sécheresse du 1er juillet au 30 septembre 2019, vous avez 10 jours suivant la publication au JO de l’arrêté du 23 décembre 2020 pour prendre attache de votre compagnie d’assurances.
Voir Arrêté ci-dessous

ET

La commune envisage de déposer un dossier de demande de reconnaissance de catastrophe naturelle suite à des mouvements de terrains consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols en 2020.

Si vous avez constaté des dégâts survenus en 2020 à vos bâtiments, nous vous invitons à déposer un dossier au service technique de la mairie ou via la plateforme de gestion des demandes : https://grc28.localeo.fr/public/requestv2/accountless/teleprocedure_id/5809

Le dossier comprendra à minima :
- Vos noms, prénoms, téléphone et mail,
- L'adresse exacte du bien sinistré,
- Des photos des dégâts constatés

Si possible, merci de transmettre également le montant des travaux.
Informations : 04 75 51 75 33

Arrêté du 15/12/20 / Posté le 23/12/20 au JO

163 ko - Dernières modifications : 23/12/2020

Le moustique tigre

Aedes albopictus de son vrai nom, le moustique tigre est originaire d'Asie et se distingue des autres moustiques par sa coloration contrastée noire et blanche. Il prolifère de manière significative et on le trouve désormais dans 51 départements. De très petite taille comparativement aux moustiques "communs" il est particulièrement nuisible : ses piqûres interviennent principalement à l'extérieur pendant la journée, avec un pic d'agressivité à la levée du jour et au crépuscule. Il peut être "vecteur" de la dengue, du chikungunya et du zika s'il pique une personne contaminée, malade ou non. Il devient aini capable de transmettre la maladie en piquant ensuite des personnes saines. Le moustique tigre se développe surtout en zone urbaine, dans de petites quantités d'eau, et se déplace peu au cours de sa vie.
Site pour signaler sa présence : signalement-moustique.fr

Quelques gestes simples pour éviter sa prolifération
Les produits anti-moustiques (insecticides et répulsifs) ne permettant pas d'éliminer durablement les moustiques, il est nécessaire de limiter leurs lieux de ponte et de repos. Supprimer les gîtes larvaires, c'est supprimer toute eau stagnate à votre domicile et autour :
- couvrir, supprimer ou vider régulièrement les petits récipients pouvant contenir de l'eau dans les jardins,
- vider les vases, les soucoupes des pots de fleurs ou les remplir de sable humide,
- ranger à l'abri de la pluie tous les stockages pouvant contenir de l'eau : pneux, bâches plastique, jeux d'enfants, mobilier de jardin....
- prévoir une pente suffisante pour que l'eau ne stagne pas dans les gouttières et les curer, veiller à la bonne récupération de l'eau de pluie
- couvrir les bidons de récupération d'eau de pluie
- élaguer, débrousailler, tailler, ramasser les fruits tombés, les déchets végétaux, éviter les sources d'humidité

Ces gestes simples réduisent efficacement le risque de présence du moustique à proximité du domicile. Ils sont indispensables pour limiter la prolifération des moustiques et protéger votre entourage.

Le frelon asiatique

Zoom"Le frelon asiatique poursuit sa progression sur le territoire rhônalpin. Outre la problématique liée à sa présence sur les zones urbanisées, il représente une véritable menace pour la biodiversité (1) et la santé des abeilles (2).

Plan de surveillance et de lutte régional
Un dispositif de surveillance et de lutte, piloté par la FRGDS (3), en partenariat avec la FREDON (4), vise à repérer et faire détruire les nids par des entreprises spécialisées avant la sortie des fondatrices (à la fin de l'automne), afin de maintenir la population de frelons asiatiques à un niveau acceptable.

Deux types de nids peuvent être observés :
Les nids primaires : visibles dès les premiers beaux jours, au printemps
Les nids secondaires : visibles dès le début de l'été, correspondant à une délocalisation de la colonie qui abandonne le nid primaire, trop petit.
Comment signaler un individu ou un nid ?
Toute personne suspectant la présence d'un frelon asiatique est invitée à en faire le signalement soit :
Sur la plateforme de signalement en ligne : frelonsasiatiques.fr
En téléchargeant l'application mobile "Frelon Asiatique"
2018 : progression forte du nombe de nids découverts.
Sur l'ensemble de la région Rhône-Alpes, le nombre de nids observés en 2018 est de 1360 contre 414 en 2017. Les conditions climatiques de l'année semblent avoir été favorables au prédateur. Il poursuit sa progression dans la Drôme, 393 nids recensés ayant été détruits en 2018 contre 121 en 2017."

(1) Règlement UE 2016/1141 de la Commission du 13 juillet
(2) Arrêté du 26 décembre 2012
(3) FRGDS : Fédération Régionale des Groupements de Défense Sanitaire
(4) FREDON : Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles

Section apicole GDS Rhône Alpes

L'Ambroisie

L'ambroisie à feuilles d'armoise a déjà largement colonisé notre territoire et la Région Auvergne Rhône Alpes est la plus touchée. Son pollen provoque chez de nombreuses personnes des réactions allergiques importantes. Elle est également source de nuisances pour les agriculteurs, car elle concurrence certaines de leurs cultures.
Comment la reconnaître ?
Sa morphologie se transforme au cours de son développement pour donner, au moment de la floraison, un buisson qui peut atteindre plus d'un mètre de haut.
Ses feuilles sont caractéristiques : profondément découpées :
- vertes sur les deux faces
- absence d'odeur aromatique, contraitement à l'armoise annuelle
- la tige est plutôt rougeâtre et couverte de poils blancs (tige rouge)
L'ambroisie peut être confondue avec l'armoise vulgaire
Comment lutter contre sa prolifération ?
Il faut distinguer la luttre préventive pour empêcher l'apparition de la plante en évitant la dispersion des graines et la pousse de cette plante : par exemple en limitant les déplacements de terre, en mettant en place un couvert végétal sur les terrains nus ou en friche, de la lutte curative pour empêcher l'émission de pollens et réduire les stocks de graines dans les sols (en éliminant l'ambroisie quand elle est déjà présente).

Les bons réflexes :
Si à la belle saison, vous croisez des plants d'ambroisie, arrachez-les. Si cela n'est pas possible, alertez votre mairie, le référent communal ou utilisez la plateforme :
www.signalement-ambroisie.fr ;
par tél : 0 972 376 888,
ou par mail : contact@signalement-ambroisie.fr

Ensemble ne la laissons plus fleurir
Attention DANGER : Eviter les interventions lorsque la plante est en fleur !
Si nécessaire protégez-vous lors des travaux d'élimination de l'ambroisie (arrachage notamment) en utilisant du matériel adapté : gants, lunettes et masque lors de la floraison.
Hors période de floraison, une paire de gants suffit.

Expérimentation du Fauchage Raisonné

La Ville de Donzère a mis en place l’expérimentation du Fauchage raisonné sur la commune aux entrées de ville et sur certains sites comme celui de la Garenne.

Le fauchage raisonné, c’est quoi ?
C’est une méthode d’entretien des bords de route qui permet de répondre aux besoins des usagers et d’entretenir le domaine public, tout en respectant la biodiversité des milieux. Si la sécurité des usagers (automobilistes, cyclistes, piétons…) reste une priorité absolue, les pratiques d’entretien de ces espaces s’attachent désormais à minimiser l’impact écologique sur les milieux. Le fauchage intensif entraine l’érosion des sols, l’appauvrissement de la biodiversité locale et la disparition de nombreuses espèces. Les bords de route constituent de véritables refuges écologiques, permettant aux espèces animales et végétales présentes de se déplacer, se nourrir, se reproduire. En limitant les surfaces fauchées et les fréquences de passage, on préserve leurs habitats.

Les grands principes sont :
- limiter la hauteur de coupe à 10 cm du sol
- limiter les interventions de printemps au strict nécessaire pour assurer la sécurité des usagers
- repousser le débroussaillage des fossés et des talus à l’automne afin de permettre la reproduction des espèces vivant dans ces milieux.

Cette expérimentation a été réalisé de mai à juin 2021.
Vous avez peut-être été surpris par la hauteur de la végétation et pourrez croire en un manque d’entretien mais il n’en est rien, rassurez-vous fin juin, nos équipes vont procéder à une tonte plus poussée.

Débroussailler : une nécessité, une obligation !

Donzère est soumise à obligation de débroussaillement.
344 bâtis sont concernés par cette obligation concernant le risque d’incendie/feu de forêt, des zones dites d’aléa fort à très fort.
Chaque propriétaire est tenu de débroussailler l’ensemble de sa parcelle, quelque soit sa superficie dans un rayon de 50 m, parfois même quand cela se superpose avec le terrain de son voisin (entente à prévoir).
Le fait de ne pas réaliser ces travaux est puni de l’amende prévue pour les contraventions de 4e classe ou passible d’une amende de 30 euros par mètre.
Si vous faites parties de cette zone, ci-dessus, merci de débroussailler au plus tôt, un guide du débroussaillage est disponible à l’accueil de la mairie.

Légende :
- Marron : Aléa très fort
- Orange : Aléa fort